BMW C evolution 2012

BMW C evolutionAlors que de nombreux constructeurs de motos semblent complètements passifs face à un marché en plein questionnement, où les certitudes d’hier s’écroulent et celles de demain peinent à s’écrire, peu aidées par nos dirigeants qui multiplient les maladresses, seuls semblent y croire les groupes actifs dans l’automobile, et donc dans la mobilité en général.

Une vision globale de la mobilité

Conscients que cette fameuse mobilité ne pourra se satisfaire de la seule voiture, ils veulent jouer la carte du deux-roues, avec des propositions innovantes. Honda s’investit dans la facilité de conduites avec une gamme étendue de véhicules enrichis d’une transmission à double embrayage fort convaincante, Smart confirme l’arrivée d’un scooter électrique et vend déjà un vélo à assistance électrique, tandis que BMW, qui a eu raison trop tôt avec son C1 perfectible, s’investit à fond dans le scooter. Les C600 et 650 arrivent maintenant en concessions, tandis que Londres et ses Jeux Olympiques vont servir d’essai grandeur nature pour le scooter électrique dont la commercialisation est déjà confirmée.

Test grandeur nature

De prototype en prototype, voici la troisième évolution, baptisée C evolution, proche du modèle définitif. Si de nombreux scooters électriques sont disponibles sur le marché, aucun ne peut prétendre à d’autres performances que celles d’un cyclomoteur, ou espérer élargir son rayon d’action à plus qu’un centre ville. BMW s’éloigne de cette démarche pour privilégier des performances dignes d’un maxi-scooter et une autonomie autorisant des déplacements interurbains, ou, à tout le moins, couvrant l’étendue dune grande capitale et de sa banlieue. C’est ainsi que du 27 juillet au 12 août, cinq prototypes seront testés dans la métropole londonnienne. Ces tests seront ensuite prolongés dans d’autres grands centres européens. Au cours de cette phase test, les BMW C evolution seront ainsi utilisés en conditions réelles sur différents marchés potentiels. Ceci permettra à BMW Motorrad d’emmagasiner de l’expérience dans le domaine de la mobilité électrique en préparation de l’introduction commerciale du modèle de série.

Synergie de groupe

BMW profite évidemment des recherches effectuées au sein de la marque pour apporter des solutions techniques sophistiquées. Résultat, une puissance de 11kW en continu, avec des pointes à 35kW, une vitesse limitée à 120 km/h, et une autonomie de 100 km. Pour y arriver, on note une batterie lithium-ion de 8kWh refroidie par air, un mode de récupération au freinage et à la décélération, un alternateur intégré au bras oscillant refroidi par liquide, mais aussi une charge rapide de 3 heures maximum batterie plate, sur une prise domestique, ou sur une station de charge prévue pour les voitures électriques.

[Vroom.be]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *