CMF (common module family) : une nouvelle approche ingenierie pour l’Alliance Renault-Nissan

Source de compétitivité accrue et de synergies, la CMF étend la communalisation de la fabrication à un nombre sans précédent de véhicules proposés par l’Alliance.

  • La CMF se traduira pour l’Alliance par une réduction moyenne de 30 à 40% des coûts de ticket d’entrée par modèle et de 20 à 30% des coûts des pièces.
  • La CMF sera mise en place d’ici 2020 dans plus d’une dizaine de pays, répartis sur les cinq continents.
  • Dans un premier temps, la CMF concernera les segments des compactes et des familiales, soit 1 600 000 véhicules par an, représentant 14 modèles (11 du Groupe Renault + 3 Nissan). 

 

19 juin 2013 – Une CMF (Common Module Family) est une architecture de fabrication qui couvre un certain nombre de véhicules de l’Alliance Renault/Nissan, appartenant à un ou plusieurs segments, et qui est fondée sur l’assemblage de modules importants compatibles : compartiment moteur, habitacle, sous-caisse avant, sous-caisse arrière, circuit électrique/électronique.

Une CMF peut donc impliquer plusieurs plateformes, sans en être une en soi.  En effet, une plateforme est une division horizontale, tandis qu’une CMF est un concept transversal.

 

Une nouvelle étape pour l’Alliance avec différents types de véhicules appartenant à plusieurs segments

La CMF est un outil supplémentaire, qui va plus loin que les carry-overs pratiqués sur une plateforme unique et qui permet d’élargir la gamme de produits. L’idée est d’augmenter le nombre de modules communs à plusieurs plateformes, en cherchant à standardiser les composants et à accroître le nombre de véhicules par plateforme. La CMF sera progressivement étendue aux gammes Renault et Nissan à partir de 2013 et jusqu’en 2020. Elle s’appliquera dans un premier temps aux segments des compactes et des familiales, puis aux autres modèles sur d’autres segments.

 

La CMF pour les segments des compactes et des familiales : une couverture mondiale

La CMF pour les segments des compactes et des familiales concernera 1 600 000 véhicules par an, représentant 14 modèles (11 du Groupe Renault + 3 Nissan).

  • Les premiers véhicules Nissan concernés sortiront fin 2013 : il s’agit des nouvelles Rogue, Qashqai et X-Trail.
  • Les premiers véhicules Renault (nouvelles Espace, Scénic et Laguna) seront commercialisés fin 2014. 

La CMF permet de réaliser des économies d’échelle et de réduire les coûts au sein de l’Alliance, en répondant à la demande de la clientèle, en quête de diversité.

La CMF se traduira par la mise en place d’une « banque de pièces de l’Alliance » d’une dimension permettant de proposer une gamme de produits variés le plus en phase possible avec les besoins des clients.

  • La mise en commun et le carry-over des pièces entre modèles et entités engendrent des économies d’échelle.
  • L’application du dispositif à l’ensemble de la production de masse des véhicules est une garantie de performance sur le long terme.

La CMF concerne tous les postes de dépense, grâce aux synergies, aux volumes partagés, aux économies d’échelles et aux risques mutualisés au sein de l’Alliance :

  • Achat des composants : réduction des coûts pour l’Alliance de l’ordre de 20 à 30%.
  • Investissement (coût du ticket d’entrée) : réduction de 30 à 40% des coûts de production et d’élaboration des process, variables selon qu’il s’agit de Nissan ou de Renault.

Par rapport aux économies réalisées par communalisation sur la plateforme B (initialement destinée à la Modus et à la Clio de Renault et à la Micra de Nissan), la CMF permet des économies d’échelle grâce à la couverture sans précédent rendue possible par l’Alliance en termes de véhicules et de zones géographiques.

«Avec CMF, les investissements sur l’architecture et les parties invisibles pour le client sont mutualisés de manière à dégager des moyens importants pour dérouler notre politique d’innovation en matière d’environnement, de sécurité et de nouvelles fonctions au service du plus grand nombre», déclare Jean-Michel Billig, Directeur Engineering, Qualité et Informatique du Groupe Renault.

«La CMF ouvre une nouvelle ère de synergies techniques pour l’Alliance », se félicite Tsuyoshi Yamaguchi, Directeur de l’Alliance, en charge de l’Ingénierie. « Elle nous permettra de réaliser des gains de productivité par les volumes et de proposer sur nos produits des technologies nouvelles et séduisantes plus vite qu’auparavant, et donc de créer de la valeur ajoutée pour nos clients. »

[Renault]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Mathematica  –  Do the Math